+226 25 49 77 24

modernisation et securisation des titres de transports

Le permis de conduire pour démarrer.

A la veille du démarrage effectif des activités du projet de Modernisation et de Sécurisation des Titres Transports et de Ré-immatriculation des véhicules, Monsieur Vincent T. Dabilgou a effectué une sortie de terrain ce 17 avril 2018, à la DGTTM.

  L’objectif est d’apprécier l’état de fonctionnement des installations du projet et de s’assurer que tout est fin prêt pour la production des 1ers titres. Des guichets d’enrôlement, à la salle de production en passant par les installations techniques et les éléments de sécurité, le ministre Vincent Dabilgou a fait le tour de tout le dispositif opérationnel avant de s’entretenir avec l’équipe du projet. Selon le DGTTM, monsieur Mamadou Bokouma, la contre façon et la fraude des titres de transport ( permis de conduire, cartes grises du fait du développement des moyens informatiques sont de plus en plus récurrentes au Burkina Faso.

 

   C’est donc pour réduire ces actes d’incivisme que le gouvernement a décidé de changer les titres de transport et de ré -immatriculer les véhicules. Au total ce sont environ 3.300.000 permis de conduire et cartes grises qui sont d’ici 2021. Le processus commence ce 18 avril 2018 avec les permis de conduire. Pour cette phase expérimentale, l’honneur revient aux agents du ministère des transports, notamment ceux de la DGTTM qui seront les premiers à bénéficier de cette nouveauté. Mamadou Bokouma a indiqué que le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport et ré-immatriculation du parc de véhicules est une infrastructure moderne et sécurisée permettant la fourniture et la production de permis de conduire et de cartes grises sécurisés, durables et aux normes internationales, un système démission efficace au niveau national et une réduction du délai de délivrance des titres de transport. C’est une solution d’enrôlement des demandes, disponible localement et impliquant de la biométrie, a-t-il ajouté. Il précise que c’est une solution logicielle finalisée qui prend en compte les besoins de l’Administration burkinabè et qui permet l’authentification des documents, des conducteurs de véhicules et la possibilité de l’interconnexion/interfaçage avec la Direction Générale des Douanes (DGD), le Centre de Contrôle des Véhicules Automobiles (CCVA), l’Office National d’Identification (ONI), l’Identification, Rapprochement, Analyse de la Police( IRAPOL). Féliciter l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à la valorisation de cet important projet initié par le gouvernement et tenir la date du 18 avril 2018, c’est le message fort que le ministre a délivré aux personnels mobilisés pour cette rencontre. Il les a encouragé à s’investir davantage dans la réussite du projet pour servir d’exemple et faire tâche d’huile dans la sous région et en Afrique.

DGTTM